Dès le vendredi soir, je démonte le compteur de vitesse. Je l'ouvre afin de prélever le petit papier transparent vert qui constitue le voyant de clignotant. Je l'utilise pour remplacer celui du compteur que j'ai remis à zéro, puisque sur ce dernier il était cassé.

250.JPG

251.JPG Un compteur de juillet 1963, un autre de septembre 1963 et pourtant il sont différents.


Jour 10 :

Je remonte le compteur remis à zéro dans la cox. Seul l'ajustage avec le cerclage chromé est un peu délicat.

Du reste, je refais ce que j'ai déjà fait, à savoir démontage/remontage des flasques de freins arrières. En effet, une fuite d'huile de boîte de vitesse est persistante au niveau des tambours. Afin de ne pas vidanger toute la boîte, je surélève au maximum les trompettes. De l'huile sera tout de même largement répandue. Je change le petit joint torique et la bague métallique qui se placent sur l'arbre de roue. Je ne les avais pas changés et il me paraît à présent évident que ce doit être cause de fuite. Je vérifie la position des joints spi de chaque côté et remets le grand joint torique plus le joint papier. À la lecture de l'article du VW Tech, je remarque que j'avais échangé l'ordre de pose du joint papier et du grand joint torique. Or ils se chevauchent un peu...


Mais je ne sais pas quelle était la cause réelle de la fuite, donc je remonte sans certitude et avec une certaine anxiété.


Du côté des freins, j'ai enfin reçu mes récepteurs. Je peux donc les remonter avec l'ensemble des tuyaux et flexibles. Je n'effectue pas la purge du système car il me manque un outil et parce que préfère d'abord m'assurer qu'il n'y a plus de fuite d'huile de boîte.

252.JPG


Ce dimanche, pas de travaux mais pas de repos non plus : c'est match!