Le découvrable étant changé je peux m'occuper du verso. Car si j'ai pris une orientation sportive pour la transformation de l'intérieur, je souhaite que l'ensemble fasse fini.

Je ne peux donc plus conserver les fils visibles, au-dessus des passagers avant, et l'état dégradé de la peinture (avec des traces de colle, etc.) au-dessus des passagers arrières.

Mais je pense toujours qu'un ciel de toit complet n'est pas dans l'esprit de cette cox. J'ai donc créé ce qu'on appel un "petiti ciel de toit". Ce dernier ne recouvre pas les montants ni les "bords de pavillon" (avants, arrières, latéraux, etc.) mais juste la partie intérieure du pavillon.


J'ai d'abord cherché la même matière que la partie située en-dessous du découvrable. Je me suis vite résigné au profit d'une fine mousse, qui habille plutôt des véhicules récents et que je me suis procurée chez un sellier manceau.

C'est d'autant mieux puisque cette texture est bien plus facile à poser et qu'elle tranche nettement avec le mohair déjà présent. Et oui, ce dernier ayant tout juste cinquante ans, il n'a plus vraiment sa couleur d'origine. Le même tissu neuf posé bord à bord aurait choqué.

378.JPG

Côté découvrable, j'agraphe une lanière fine au tissu que j'enserre ensuite dans les griffes métalliques. Un rembourrage est placé au fond. Il est autocollant mais il tient ici en force. Le tissu est également rentré en force dans le creux du bord de pavillon, coincé entre le rembourrage et la caisse. Là où des fils passent, il est difficile d'enfoncer le tissu. Des marques demeurent visibles à ces endroits.

379.JPG

Evidemment les griffes destinées au "grand ciel de toit" demeurent visibles, notamment sur les montants de porte et au-dessus de celles-ci... tant pis.

380.JPG Pour les passagers arrières la vue n'était pas très agréable.

381.JPG Je créé une sorte de baleine de toit à l'aide de médium d'épaisseur 3mm. Coupé et percé pour correspondre à la barre métallique à l'arrière du découvrable, j'y installe des agraphes de panneaux de porte. Manifestement cela doit correspondre au montage d'origine.

La grande partie de tissu arrière est ainsi fixée côté découvrable et toujours rentrée en force dans le bord arrière.

382.JPG

La partie située sous le découvrable, d'origine, est devenue plus ou moins grise au cours des cinquantes dernières années.