L'aileron doit sûrement empêcher la voiture de s'envoler lorsque celle-ci dépasse les 300km/h. Mais dans l'usage quotidien, on est en droit de se demander s'il ne génère pas une surconsommation de carburant.
Les cox, malgré leur forme arrondie, ne bénéficient pas d'une bonne aérodynamique. Mais avec une planche perpendiculaire à l'écoulement de l'air sur la partie arrière, et de véritables poches à air au-dessus des phares, ça ne doit rien arranger. Compte tenu de l'utilisation quotidienne actuelle, j'ai donc décidé de sacrifier (momentanément) ces éléments pourtant nécessaires à une bonne réplique de la voiture du film.
Je verrai avec le temps si cela modifie notablement la consommation.

556.JPG Une fois l'aileron retiré, la lèvre sur la partie supérieure du capot se voit d'autant mieux. D'origine elle passe à l'intérieur de la caisse pour un capot à fermeture "classique". Ici elle est inutile et inesthétique, je l'ai donc meulée.

557.JPG Le lèvre étant coupée, il serait possible de limiter encore les perturbations d'air à l'arrière en refermant complètement le capot.

558.JPG Avec et sans paupière de phare, la cox fait un drôle de clin d'oeil.
Non lavée depuis des mois, trois passages de brosse et gant de lavage ont été nécessaires pour retrouver sa couleur.

Au démontage des phares, et sachant que je venais de laver la cox, les bols étaient pleins d'eau. Je les ai donc percés afin qu'elle s'évacue, ce qui est nécessaire également en cas de pluie.

559.JPG La silhouette de la voiture est résolument modifiée.